OPERA : DIALOGUES DES CARMELITES F. POULENC (Le Chevalier De La Force)

  • le 18/07/2018 à 20:30
  • CATHEDRALE DE SAINT JEAN DE MAURIENNE - SAINT JEAN DE MAURIENNE
  • Tarifs : 18 à 25 euros Réservations

20180604depliantweb 120180604depliantweb-1.pdf (227.19 Ko)

 

Le Marquis de la Force Marcos Garcìa Gutièrrez Blanche de la Force Charlotte Plasse (le 7 juillet) Armelle Marq (les 12 et 18) Le Chevalier de la Force Pier-Yves Tétu Madame de Croissy, Prieure du Carmel Marie-Hélène Ruscher Madame Lidoine, Nouvelle Prieure Mathilde Monfray Mère Marie de l’Incarnation Mathilde Nicolaus Sœur Constance Virginie Kraif (les 7 et 12 juillet) Véronique Pain (le 18 juillet) L’Aumônier Daniel Robart Le Geôlier Thierry : Jean-Raphaël Lavandier Les Commissaires / Officiers Jean-Pierre Bavut / Denis Gruffaz Le docteur Javelinot Frédéric Bayle / Damien Tresanini Les Carmélites : Mady Berland, Karine Besnier, Sabrina  Bordet, Faustine Egiziano, Christelle Enndevell, Blandine Gaud, Giulia Lodato, Anke Maenner, Danièle Mandel, Aurore Perret, Véronique Repplinger, Guillemette Rigaux, Alizée Tournadre La Foule : Choristes de Pont de Beauvoisin et de l’Ensemble Vocal Muances Préparation des choeurs : Jean-Pierre Bavut, Jean-Raphaël Lavandier Régie plateau : Frédéric Bayle Administration : Martyne Vimard Ne pas jeter sur la voie publique - Imprimé par www.rapid-flyer.com Jean-Pierre Debost Conseil en Gestion de Patrimoine Savoie . Haute-Savoie T. 0679506301 Jouer cette oeuvre majeure dans des lieux patrimoniaux chargés d’histoire en renforce l’impact dramatique et la proximité avec le public. Ces textes limpides et poignants, cette musique bouleversante sont un acte de foi en la tolérance, un hymne au respect de la pensée et de la croyance de chaque être humain. Une méditation sur la peur, sur nos peurs. Peur du monde, peur de l’autre, peur de la mort. A l’opposé de la pesanteur un chemin vers le calme, la confiance, l’expérience mystique : la Grâce. Annie Tasset « Moine ou voyou », Poulenc aimait beaucoup la voix : il a écrit de nombreuses mélodies légères, gaies, sensuelles. Mais la mort d’un ami très proche le replonge dans le mysticisme et il met en musique les « Dialogues des Carmélites » de Bernanos. Son écriture musicale est extraordinairement proche de la langue parlée et privilégie le rapport texte-musique. Dans notre production, la large palette sonore du piano se substitue avec bonheur à l’orchestre. Odile Bellier-Malvezin

Réservations, renseignements : annietassetlyriqu

CATHEDRALE DE SAINT JEAN DE MAURIENNE SAINT JEAN DE MAURIENNE SAVOIE